L'HISTOIRE

1920

New York, 26 mars 1926, le « Savoy » ouvre ses portes. C’est un dancing «intégré» (accueillant les noirs & les blancs) où se réunissent les meilleurs danseurs, qui viennent danser sur la musique des big bands. Le succès est immédiat, les gens viennent en masse danser sur du swing (courant du jazz ternaire et très dansant) en dansant sur une base de 8 temps pour « coller » à la musique.

1930

Dans les années 1930, un danseur Californien du nom de Dean Collins décide d'aller «au temple du swing» pour apprendre à danser le «swing». Chaque danseur a à cette époque un style très marqué et celui de Dean va progressivement évoluer vers une danse sans bounce (droite & fluide). Il rejoint Los Angeles en 1937, sur la côte ouest des États-Unis.

 

1940

Dans les années 1940 et les années 1950, Dean se consacre à la réalisation de films pour Hollywood (avec les danseurs locaux qui étaient ses élèves). Hollywood donnera comme nom « Jitterbug » à cette danse qui reste pour Dean « juste du swing ». La diffusion de ce style de danse est alors mondial, grâce aux films et aux soldats américains de la Seconde Guerre mondiale.

1950

Dans les années 1950, les bons danseurs dansaient le Western Swing en le faisant passer comme du « East Coast Swing ». En fait, les débutants apprenaient le East Coast Swing, et une fois un certain niveau atteint, ils voyaient le style du Western Swing. Le Western Swing s’est donc vu enrichi des passes en 6 temps adaptées du East Coast Swing.

2000

Jusqu'au début des années 1990, le West Coast Swing se dansait sur du swing, souvent des blues plus ou moins rapides interprétés entre la danse de salon, le lindy-hop et le boogie-woogie. Mais en 1996, un nouveau courant se fait sentir, en commençant à intégrer des rythmes funky dans la danse.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

 

La 

     Musique

Le West Coast Swing se danse sur un répertoire musical très varié. Vous retrouverez de la pop, du blues, de la soul, du contemporain, du hip-hop, de la funk, du dance, du country, du jazz, du R’n’B, du disco, et bien plus encore!

 

Le rythme se situe habituellement entre 90 BPM (plus lent) et 120 BPM (plus rapide).

Elle laisse une grande place à l'improvisation!

EXEMPLES

POP
BLUES
HIPHOP

La Danse

LE MOUVEMENT

  • Danse de type «lead and follow» qui met l’emphase sur la «conversation» entre les partenaires. Un(e) «leader» a la responsabilité de créer les patterns et est encouragé(e) à créer des opportunités pour permettre aux «followers» de briller. Un(e) «follower» a la responsabilité d’accomplir l’intention du «leader» et est encouragé(e) à interpréter en fonction de l’intention générale du «leader».

  • Habituellement dansée de façon linéaire: le/la «follower» bouge vers les extrémités de la ligne de danse pendant que le/la «leader» demeure généralement au centre.

LA CONNEXION

  • Tous les mouvements se terminent habituellement avec un «anchor»; les partenaires sont étirés à l’opposé l’un de l’autre. Cette élasticité (stretch) est ce qui crée le look  détendu du style. En comparaison avec les autres styles de swing, le West coast swing repose sur le «anchor» à la fin de chaque mouvement.

  • Ce style de danse est très personnalisé. Le West Coast Swing est difficile à décrire, car son style varie en fonction de chaque personne tout en reposant sur des bases communes.

 

LA COMMUNAUTÉ

  • Un endroit ouvert et accueillant: la communauté du West Coast Swing permet de se sentir confortable peu importe le niveau et peu importe le rôle. Tous peuvent être «lead», «follow» ou les 2, et tous sont les bienvenus, des plus débutants aux experts.

  • Un monde de possibilités. Le West Coast Swing offre plusieurs façon d’aborder la danse. Que ce soit pour la danse décontractée, la compétition ou la formation continue.

 
 
 

Qu'est ce que c'est le West Coast Swing?